Partagez | 
 

 Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Somerset Émile


avatar
• Avatar : OC de Sackloth and Ashes

• Messages : 4
• Date d'inscription : 23/08/2015



MessageSujet: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   Dim 23 Aoû - 10:51






Somerset Émile



• Sexe ; Masculin
• Âge ; 23 ans
• Origine ; Anglo-françaises
• Race ; Nixe
• Sexualité ; Pansexuel.
• Groupe ; Civils.
• Travail ; Au gré du vent.
• Personnage utilisé ; OC de Sackcloth and Ashes


• Ton épice préférée ; Le curry.
• Ta couleur favorite ; Toutes, maintenant que je ne peux plus les voir. Mais… j’avais un goût pour le bleu, petit.
• Vin ou bière ; Un bon vin français ravi à merveille mon palais. Mais l’absinthe trouve également grâce à mes yeux.
• Animal favori ; J’aime les félins… et les chevaux. J’aurais adoré monter à cheval.
• Ton habit préféré ; Je porte ce avec quoi l’on m’habiller. Cependant… j’adore sentir la caresse du satin sur ma peau…
• Ton passe-temps favori ; Flâner. Me laisser porter au gré du courant… écouter de la musique, me faire lire des romans à l’eau de rose.
• Pégase, Poney ou Licorne ; Un grand et bel étalon à la robe noire…


Physique ;


Émile est un jeune homme longiligne, mais qui peut avoir un petit quelque chose de féminin. Androgyne… oui. Un peu. Il est tout en longueur, en finesse. S’il faut donner des chiffres, il atteint le mètre six pieds de haut, pour cent-quarante-neuf livres (1.82/68kg). Il se tient toujours droit, comme on le lui a appris, le menton bien haut. Il n’a pas cet air dégingandé que certains peuvent posséder de par leurs grandes tailles. Non. Lui il est… fier. Bien qu’il donne souvent cette petite impression de ne pas appartenir à ce monde.  

À l’instar du reste de son corps, son visage est fin. Il garde quelque chose de juvénile, d’innocent. Est-ce à cause de ses traits, à cause de son regard, tout simplement de cet air rêveur souvent présent sur son visage ? Allez savoir…

Ses lèvres sont pleines, et naturellement colorées. Il n’est pas rare de les voir s’ourler d’un doux sourire, peut-être un peu lointain… mais il n’est pas non plus rare de les sentir sur votre peau, lorsque c’est vous qu’Émile aime. Son nez est droit, et très légèrement retroussé. Il possède deux grands yeux bleus, ceux de sa mère. Son regard est souvent perdu dans le vide. A vrai dire, comment un aveugle devrait savoir où le poser… Une paire de sourcils fins et bien rangés surmontent ses deux billes azurées atteintes par la cécité. Et ces sourcils, comme tous les –quelques- poils de son corps, sont blonds vénitiens.

Ainsi, la chevelure qui encadre parfois son visage, et cache souvent son front est également blonde vénitienne. Ils ont une nature normale. Ils sont doux, et brillants. Qu’ils soient, comme souvent, ses cheveux sont coupés au-dessus de ses oreilles, avec quelques mèches qui lui tombent sur le front ou plus longs, en dessous des oreilles, il a toujours ces ondulations qui pourraient presque tourner aux boucles s’il les laissait pousser ne serait-ce que jusqu’aux épaules… Mais ça, il ne l’a pas encore fait. Peut-être un jour, qui sait.

Pour le reste de son corps, il ne possède ni cicatrices, ni tâches de naissance. Seulement quelques grains de beauté. Et, lorsqu’il fait vraiment très beau temps, et que sa peau diaphane prend le soleil, il se peut que des tâches de rousseurs se mettent à apparaître sur ses pommettes.

Côté pilosité, il n’est pas très poilu. Pour autant, il n’est pas totalement imberbe. Il en possède sur les bras, un peu aux aisselles. Très peu sur les jambes, et comme ils sont clairs, ils ne se voient pas beaucoup. Tout comme au niveau du pubis, à vrai dire. Et sous le nombril, un très léger liseré est visible, lorsque vous avez l’occasion de le découvrir sans haut…

Voilà, dans les grandes lignes, à quoi ressemble Émile.


Caractère ;


Qui est Émile… ? Quelle question compliquée… il vous faudrait toute une vie pour saisir chacune des nuances qui composent cet être hors normes. S'il est un jeune homme charmant, poli, cultivé, un pianiste doué, malgré sa cécité, il n'en reste pas moins quelque peu étrange. En quoi ? Eh bien...

Rêveur.
Depuis son plus jeune âge, Émile adore la littérature. Elle lui permet de s’échapper dans des mondes imaginaires. De s’imaginer des aventures, ou simplement des amis, des évènements. Il s’imagine, parfois, en compagnie de fées du folklore Irlandais, ou bien en train de vivre une chevauchée fantastique. Il s’évade dans des mondes parallèles, sans pourtant, quitter ce monde qui est notre. Il s’entretient de ses imaginations. Et comme il possède un esprit débordant d’imaginations… ses rêveries ne sont pas sur le point de s’arrêter.

Éternel amant.
« Voilà l'amour que je sens et je n'y sens pas d'amour... »
Cette citation de Roméo suffirait à elle seule à décrire Émile. Il tombe facilement amoureux. Tellement facilement… un simple geste d’affection, de gentillesse désintéressée, ou tout simplement, se montrer intéressé par sa personne, suffit à le faire tomber amoureux. Cependant, s’il prétend connaître l’amour à chaque fois, il n’en effleure qu’une infime partie. Et peut être qu’un jour, comme Roméo, il rencontrera sa Juliette. Mais en attendant, il tombe amoureux, et se fait briser le cœur par tout et n’importe qui… pauvre Émile.

Séducteur.
Si Émile est handicapé par sa cécité, cela ne l’empêche pas d’être sûr de lui, et de savoir quand il plait à quelqu’un. Il est du genre à jouer de ses atouts, à parler sensuellement, à agir langoureusement, pour séduire sa « proie », son nouvel amour, et s’amener tout droit entre ses bras… ou entre ses draps. Personne ne lui a encore résisté… et qui sait comment il pourra réagir le jour où celui lui arrivera…

Je pense que cela vous suffira à vous faire une idée proche de qui est donc ce charmant jeune homme... passons maintenant à la suite, voulez vous...?


Histoire ;


L’histoire que je vais vous conter est celle d’un jeune homme plein de grâce, de calme, d’amour. Un jeune homme qui apprend à vivre, jour après jour. Un jeune homme qui grandit, qui mûrit, qui s’assagit, qui découvre son corps, encore et encore, et celui des autres également. Mais son histoire prend racine bien avant sa naissance. Elle commence par une rencontre, celle d’un jeune homme, anglais de naissance, et d’une jeune nixe française, lors d’un bal donné par un duc. Tous les nobles gens de la région, même de passage, y étaient conviés. C’était l’occasion rêvée pour ce duc d’étaler ses richesses. Rien ne manquait. Ni la nourriture, ni la boisson, ni la musique. Les dames étaient parées de leur plus belle robe, de leurs plus beaux bijoux. Les hommes, portaient leurs costumes d’apparat, et tout ce beau monde dansait le quadrille, la polka, le galop, la mazurka, le boston, la valse… et c’est alors qu’une jeune inconnue fit irruption dans le bal. Elle était magnifique, ses longs cheveux blonds retenus, des bijoux couleur de l’eau ornant son cou, ainsi que ses oreilles. Des yeux bleus qui en ont séduit plus d’un au premier regard. Un sourire angélique, à vous en faire vous damner… sa robe mettait son corps entier en valeur, et sa couleur la gâtait. On l’aurait dit tout droit descendue du paradis. Et, si personne ne savait qui elle était, ni quel rang elle se trouvait affublée, tout le monde oublia de poser la question, lorsqu’elle se mit à danser, avec le premier courageux qui alla l’inviter. Elle irradiait, littéralement.

Et c’est lors d’un quadrille, qu’elle est arrivée dans les bras du jeune Edward Somerset. Il était en voyage en France, pour l’occasion de son Grand Tour ( le Grand Tour, écrit de la même façon en anglais, est à l'origine un long voyage effectué par les jeunes gens des plus hautes classes de la société européenne, en particulier Britannique ou allemande, destiné à parfaire leur éducation, juste après, ou pendant leurs études.). Son père ayant contacté les nobles sur son passage, monsieur est plutôt bien logé. Enfin. Le fait est qu’il s’est retrouvé avec Irène au bras, à danser. Et… cela a fait comme un flash. Un coup de foudre, un éclair. Elle lui plaisait. Cependant, il était promis à la fille d’un collaborateur financier de son père, et ne pouvait se soustraire à ce mariage à son retour. Aussi, ne pouvait-il préférer une inconnue, française de surcroit, sans rang, sans dot, sans famille… mais elle était si belle. Et cette valse, qui les rapprocha, également.

La nuit se termina dans la sueur, la mélodie du plaisir, les chants de la jouissance, sur les bords d’un étang où elle l’avait emmené. Cette nuit aurait dû être la seule et unique. Mais il y en eut quelques autres, avant qu’Edward ne reprenne son chemin. Cependant, il ne put oublier Irène. Et… Irène ne pouvait oublier le seul homme qu’elle n’a pu se résoudre à noyer. La dame était une Nixe. Une de ces nymphes de toute beauté, mais qui se trouvent être malfaisantes. Elles séduisent les hommes, les emmènent jusqu’à leurs étangs, ou lacs, avant de les noyer. Irène ne dérogeait pas à la règle. Sauf pour Edward…

Ce qui est sous-entendu, vous pouvez vous en douter. Irène est tombée amoureuse. Et Edward également…

Lorsque le périple du jeune homme fut terminé, il repassa par la France, pour revoir sa jeune amante, et jouir de ses beautés une dernière fois, avant de rentrer. Mais il ne la laissa pas sans rien. Il lui donna son nom, en plus de son prénom, et son adresse, en Angleterre.

Mais Irène pensait pouvoir oublier son amant, et continuer à vivre parmi ses sœurs, qui firent tout ce qu’elles pouvaient pour l’aider à oublier. Mais, aussi courte fut leur relation, l’amour, lui, était fort. Et Irène se mourait de solitude, d’amertume, loin de son bel amant. Et même si elle fut heureuse d’apprendre qu’elle portait son enfant, elle n’en restait pas moins seule. Elle attendit, cependant, de mettre son fils au monde, pour prendre le chemin de la Grande-Bretagne, et retrouver son amour.

C’est ainsi que le petit Émile est né. Bâtard d’un Lord anglais, et d’une Nixe, dont il hérita de la race, et de la beauté.

Et c’est avec leur fils, âgé de quelques mois à peine, qu’elle arriva chez Edward Somerset. Celui-ci s’était marié, entre-temps, avec celle qui lui avait été promise. Mais lorsqu’il revit Irène, tout refit surface. Il l’accueillit alors chez lui, quelque temps avant d’acheter, pour elle, un appartement où elle pourrait vivre tranquille avec leur enfant, qu’il n’hésita pas à reconnaître, et où il pourrait les retrouver. La femme, elle, bien que jalouse au début, s’y fit. Et elle prit, de son côté, un amant. Tout était bien qui allait bien. Émile grandissait dans l’amour d’une mère et d’un père, l’aimant, et s’aimant.

Mais Irène tomba gravement malade, et en moins d’un an, Émile perdit sa mère. Il avait quatre ans, à ce moment-là. Edward était fou de chagrin, d’avoir perdu son amour. Mais il lui restait son fils, qui ressemblait tant à son adorée… il le ramena alors à sa demeure principale, l’imposant au quotidien à son épouse, qui, elle, n’arrivait pas à concevoir. Elle était jalouse de cet enfant qui était tant apprécié par son époux, de cet enfant illégitime, né hors mariage. De cet enfant dont la beauté était déjà visible… Mais elle ne tenta pas de faire quoi que ce soit. Elle se contenta d’être froide avec lui, et l’ignorer. Émile, déjà à cette époque, semblait dans un monde à part. Il dessinait, apprenait le piano. Il étudiait attentivement tout ce que son père voulait qu’il étudie. Peu de temps après, une grande nouvelle fut annoncée. Madame Somerset attendait un heureux évènement. Cela ne fit ni chaud ni froid au petit Émile. Celui-ci était heureux, tant qu’on le laissait dans son monde.

Les années passèrent, l’enfant grandit, gagnant en beauté. Il n’était pas très proche de son frère cadet, qui, lui, prit toutes les responsabilités qui incombent à un « hériter légitime ». Il faut dire qu’avec tout ce temps de passé, Edward a récupéré l’entreprise de son père, ainsi que son titre. Et Richard, son second fils, les récupèrera, à sa mort. C’est pourquoi Edward encouragera Émile à se trouver un emploi.

Mais nous n’en sommes pas encore là.

Pour en revenir à la jeunesse d’Émile… eh bien il l’a passée dans ses livres. Ou à regarder son frère apprendre à monter à cheval, alors que lui n’y avait pas le droit. Pourtant, il aurait adoré monter à cheval… c’est vers cette période, vers ses quatorze ans, à l’âge de l’adolescence, où, alors qu’il gagnait de plus en plus en beauté, qu’il ressemblait de plus en plus à sa mère, que sa vue a commencé à baisser. Cela a commencé par des troubles de la vue. La première manifestation du problème eu lieu lorsqu'il lisait, une fois de plus, Roméo et Juliette. Soudain, en pleine scène du balcon, captivé par tant de sentiments… eh bien, il s’est mis à voir comme des points. C’était gênant… mais il pensait que ça allait passer avec le temps. Le problème, c’est que plus le temps passait, plus ça empirait. Il ne voulait, pour autant, pas en parler. Ça l’effrayait. Mais il se renfermait dans son monde. Il jouait des heures au piano, des larmes d’angoisse roulant sur ses joues… Il n’en dormait presque plus la nuit. Et puis, son père s’est rendu compte que quelque chose n’allait pas. Alors Émile lui a parlé, il a craqué. Le fragile petit Émile, blotti dans les bras de son père, à sangloter.

« Et si je venais à perdre entièrement l’usage de la vue, Père… ? Que vais-je faire ? Que vais-je devenir ? »

Son père fit venir un médecin. Mais rien à faire. La chose était déjà trop bien avancée. Si Émile avait parlé plus tôt, peut-être auraient-ils pu soigner cela. Peut-être, seulement, rien n’est sûr. Alors il devait s’y faire. Tôt ou tard, il serait aveugle. Il passa alors le plus clair de son temps enfermé dans sa chambre, dans la pénombre, éclairé quelque peu à la bougie, lisant, encore et encore, en oubliant même de manger, souvent. Il ne voulait voir personne. Mais son père venait souvent prendre de ses nouvelles, et discuter littérature avec lui.

La cécité arriva plus rapidement que prévue. Et il fallut beaucoup de temps à Émile pour s’habituer à sa nouvelle condition. Marcher avec une canne… bon sang, qu’il a horreur de cela. C’est pourquoi il eut souvent une chaperonne, à ses côtés, pour le guider. Ainsi, il n’était pas seul. Et on le guidait. Qui plus est, il s’entendait extrêmement bien avec cette femme. Elle lui faisait la lecture de ses livres favoris, et des nouveaux, qu’ils achetaient ensemble.

Mais en vieillissant, il a fini par pouvoir se débrouiller seul. Si sa vue ne fonctionnait plus, son ouïe, et son toucher, se sont accentués, lui permettant ainsi de se repérer dans l’espace. C’est ainsi qu’il peut, aujourd’hui, se promener seul. Il a su trouver des compromis à sa situation, et cela lui convient très bien, désormais. Puisque, de toute façon, il ne recouvrera jamais la vue…

Aux alentours de ses dix-huit ans, son frère fut invité à un bal, et lui de même. Si, au début, par manque d’assurance, il n’osait pas vraiment y aller, il n’eut, à vrai dire, pas le choix. Il fut habillé, comme tous les matins, par les employées de maison, dans des vêtements luxueux, que son père avait achetés pour l’occasion, mettant en valeur son corps et ses traits fins, les couleurs faisant ressortir sa peau diaphane, et ses yeux azurés. Ses cheveux blonds vénitiens ont été coiffés, mais laissés libres. Il est arrivé à cette fête au bras de son cadet, qui l’a vite déposé dans un coin, un verre à la main, avant de partir à la rencontre d’autres jeunes riches titrés, et potentiellement trouver une future épouse de choix. Émile, lui, s'est instinctivement rendu à une fenêtre, avant de se laisser porter par la musique, un doux sourire sur les lèvres. Il buvait son vin, paisiblement, jusqu’à ce qu’une jeune femme ne vienne l’inviter à danser, n’ayant pas remarqué sa cécité. Et, trop poli qu’il était, et amateur de danse, il ne put lui refuser cette valse. C’est la première fois qu’il tomba amoureux de cette jeune compagne. Et il attira l’attention sur lui, lors de cette soirée. Le bâtard Somerset, particulièrement beau, attirant, et si innocent. À l’issue de cette soirée, outre une demoiselle lui tombant dans les bras, il eut de nombreuses demandes de rencontres, pour discuter littérature, venir boire un thé… et il n’en refusa aucune. Mais après avoir passé un an à ne côtoyer qu’une seule et même personne sur le plan émotionnel et sexuel, il se fit… abandonner. Sa jeune fiancée devait épouser quelqu’un d’autre. Et lorsqu’elle le lui apprit, par courrier, il vient la chercher en personne, pour s’assurer de la véracité des dires. Elle s’excusa. Mais le ton de sa voix sonnait faux. Le cœur brisé, il rentra chez lui. Un homme, rencontré quelque temps plus tôt dans une des soirées mondaines auxquelles il était souvent convié, l’invita alors à venir profiter de sa bibliothèque, et lui emprunter quelques livres si cela lui disait. Émile ne s’est pas méfié des potentiels sous-entendus. Et à vrai dire, lorsque l’homme s’est mis à lui faire la cour… cela lui plut. Se sentir désiré, c’était plaisant. Se sentir aimé, encore plus. Et il tomba amoureux. Une nouvelle fois. Rapidement, sans se méfier. Il fut son premier homme. Avant de se faire congédier, jeter, l'autre s'étant lassé. Et cela se répéta, encore et encore. Il flânait de bras en draps, et d’homme en homme. Étrangement, il les attirait plus. Pourtant, il n’avait rien contre les femmes. Après tout, il tombe amoureux d’une personne, et non d’un genre. Amoureux. Voilà exactement comment le résumer…

« Ici on a beaucoup à faire avec la haine, mais plus encore avec l'amour... Amour ! ô tumultueux amour ! ô amoureuse haine ! ô tout, créé de rien ! ô lourde légèreté ! Vanité sérieuse ! Informe chaos de ravissantes visions ! Plume de plomb, lumineuse fumée, feu glacé, santé maladive ! Sommeil toujours éveillé qui n'est pas ce qu'il est ! Voilà l'amour que je sens et je n'y sens pas d'amour... »

D’amour en amour, de cœur brisé en cœur brisé. Tel est le destin du jeune Nixe qui, privé de sa mère ou ses tantes, ignore tout de ce qu’il peut être, et du pourquoi il éprouve, parfois, l’envie voire le besoin de tuer ses amants. Il se l’explique de cette simple façon : l’amour entre eux est si fugace mais si intense, que s’il les tue, il durera à jamais. Cependant, jamais il n’est passé à l’acte. Et il s’en gardera bien…

Il n’est d’ailleurs pas rare que ses amants le trainent dans un certain hôtel, en dehors de la ville, pour y passer leurs folles nuits d’amour. Et au petit matin, alors que tout autre corps que le sien a quitté les draps, il n’a pour seule compagnie qu’une petite pile de billets…

Oh, il n’y travaille pas, à l’hôtel. Quoi que… il fera sans doute un bon hôte. Mais il le côtoie très régulièrement… et puis qui sait. S’il rencontre la bonne personne, qui saura le convaincre, peut-être ce Nixe qui s’ignore rejoindra-t-il les rangs de ces gens qui le mettent mal à l’aise… ?  





Vivaldi;


• Comment es-tu là ; À cause d’un de vos membres… *regard vers Andrew*
• Code ; Parfait, huhu ♥
• Pays ; France
• Âge ; 21
• Sexe ; Avec modération. ‘^’
• Cookies ou brownies ; Cookies !
• Chien ou chat ; Chat <3

© Flyremoon.



Dernière édition par Somerset Émile le Mar 25 Aoû - 16:01, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Worcestershire Mathias

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Dino Cavallone de Katekyo Hitman REBORN

• Messages : 42
• Date d'inscription : 04/07/2015



MessageSujet: Re: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   Dim 23 Aoû - 17:16


Alors, je viens te dire en bonne et due forme bienvenue ici ♥

Oh, si j'ai bien compris, Émile ne peut pas voir? Il est aveugle? *^* Si c'est le cas, tu devrais bien t'entendre avec Avdeï! Enfin bref, je te souhaite bonne chance et bon courage pour ta fiche, j'ai bien hâte de me régaler en la lisant. Comme je t'ai dit, si tu as des questions, n'hésite pas, nous sommes là pour ça! o/

Au plaisir de se croiser sur la CB ou in rp ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Isaac

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Garshya Wolfein ; Inazuma Eleven Go

• Messages : 4
• Date d'inscription : 26/05/2015
• Âge : 20



MessageSujet: Re: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   Dim 23 Aoû - 21:38

Ooohw, bienvenue à toi ♥

J'aime beaucoup ton avatar, j'ai hâte de voir à quoi va ressembler la suite *w*
Vu que Mathias est déjà passé par là, je ne redirais pas la même chose xD

Mais bonne chance pour la suite de ta fiche et n'hésite pas à nouveau pour des questions ~

Beuzouuuuu ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luriguancho.forumgratuit.be/
Somerset Émile


avatar
• Avatar : OC de Sackloth and Ashes

• Messages : 4
• Date d'inscription : 23/08/2015



MessageSujet: Re: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   Mar 25 Aoû - 16:03

Merci à vous deux !
Je n'avais pas pris le temps de vous le dire ici, dans un beau petit post, pour ne pas faire de double post lorsque j'annoncerais ce que je vais annoncer :

Je pense avoir terminé ma fiche. J'espère que cela ira, j'avoue avoir tout tapé lors de moments de fatigue assez avancés ^^" ...

Voilà. Merci d'avance à celui ou celle qui se chargera de la lecture et la correction ♥
Je vous embrasse fort. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Worcestershire Mathias

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Dino Cavallone de Katekyo Hitman REBORN

• Messages : 42
• Date d'inscription : 04/07/2015



MessageSujet: Re: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   Mar 25 Aoû - 17:16


Alors, sans plus tarder mon petit Émy, je t'annonce que tu es validey

Je me suis délecté de ta fiche, de même que j'ai adoré ton histoire. Tu as écris tout ça vraiment à ces heures-ci, si tard? Je ne te crois pas, ta plume est tout bonnement superbe, je t'en jalouserais, tu sais? Ce personnage est des plus intéressants, des plus originaux, de même que des plus attendrissants. D'autre part, j'ai aussi beaucoup aimé son lien avec ledit manoir, cela m'a bien fait rire. C'est bien pensé! Son histoire est aussi si bien filée qu'elle m'a arraché de larges sourires à la fois amusés et attendris. C'est un beau récit, très captivant d'ailleurs. Son physique est aussi si bien décrit qu'imaginer la beauté d'Émy en est possible. Il doit être réellement magnifique, à en faire baver.

Ahem. Bref, je vais m'arrêter là avec les compliments - tous vrais soit dit en passant - et te souhaiter bon jeu! Mais avant de rp, n'oublie pas de recenser ton avatar ICI, de faire ta demande de logement ICI et ta demande de rang ICI si tu le désires. J'espère que tu te plairas parmi nous et passera un agréable moment sur le forum.

Au plaisir de se croiser en CB ou in rp ~

P.S: Mathias veut bien avoir une petite amourette avec lui, s'il a envie de se faire briser le cœur pour une unième fois ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un soir fait de rose et de bleu mystique, nous échangerons un éclair unique | Émile [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Saison 2 en pause prolongée][Humain][Normal] L'amitié au delà des mondes?
» Vends costume rose/bleu/doré
» Le Bleu Du Soir
» syrphe orangé sur fond bleu-vert / rose...
» L'Exorcisme d'Emily Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Castle :: Présentoir :: Nos dossiers :: Registre-