Partagez | 
 

 ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahveci Ceyhan

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Turkey ▬ Hetalia: Axis Power

• Messages : 12
• Date d'inscription : 23/07/2015
• Âge : 32



MessageSujet: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Ven 24 Juil - 8:47





Ceyhan Kahveci



• Sexe ; Mâle, cisgenre: genre en accord avec le sexe assigné à la naissance.
• Âge ; La trentaine.
• Origines ; Turc/Ottoman et écossais.
• Race ; Selkie; une créature de la mer. Ils se drapent d'une peau de phoque pour en devenir un et nager avec leur clan.
• Sexualité ; Autrefois méfiant avec les humains, il les adores aujourd'hui. Trop curieux pour se limiter à un seul panel, il est ouvert à tout.
• Groupe ; Personnel.
• Travail ; Barman. Probablement un des métiers le plus intéressant qu'il ait jamais fait.
• Personnage utilisé ; Turkey from Hetalia: Axis Power.


• Ton épice préférée ; La Nane.
• Ta couleur favorite ; Bleu océan.
• Vin ou bière ; L'eau. Salée.
• Animal favori ; Le phoque... ?
• Ton habit préféré ; Sa peau de phoque...
• Ton passe-temps favori ; Discuter. Discuter c'est génial.
• Pégase, Poney ou Licorne ; Le Narval... C'est comme une licorne, non ?


Physique ;


Vous savez, quand vous faites deux mélanges absolument incongrus et que ça donne un truc... Chouette ? Genre... Le yaourt à la fraise et le poisson pané. Bah, là, c'est un peu pareil. J'ai une mère prisonnière de guerre, et -potentiel- un père écossais... Et voilà ce que ça donne quoi. Je sais que je tiens plus de ma mère que de mon père, ça, c'est sûr. C'est évident, même. Ma peau est assez sombre, ou comme on aime le dire pour faire ''beau'', j'ai le teint hâlé. Une morphologie plutôt fine, en somme. J'ai des muscles, ça, on n'en doute pas. Logiquement, si un jour vous me voyez nu, vous verrez que mes abdominaux ne sont pas timides du tout, que mes bi et triceps savent doubler de volume et que, quand je contracte mon dos, les muscles se dessinent sans mal. Pourtant, je ne suis clairement pas épais. Plutôt plat, même. Mes muscles sont présents et finement dessinés, ils n'ont pourtant pas un volume digne des hommes que l'on peut voir dans les Freakshows. Non, je suis étonnamment plat. J'aime à penser que si j'avais été une femme, je n'aurai pas de seins, ou très peu.
Dans tout ça, je mesure près d'un mètre soixante dix-huit, que je vais arrondir à un mètre quatre-vingt pour fait plus simple. 139 livres, que l'on pourrait convertir à 63kg. Oui, c'est pas énorme... Mais, je vous l'ai dit. Je ne suis pas épais du tout.

Au niveau du visage... J'ai des traits assez fins. De bonnes pommettes, turc oblige, mais dans l'ensemble ça passe un peu partout. Je me considère vraiment commun, puisque apparemment je suis le seul à avoir un avis objectif sur mon apparence... Ou pas. En tout cas, ce que je peux dire, c'est que j'ai assurément des yeux vert, légèrement ternes, et des cheveux bruns, courts, beaucoup trop souvent en bataille.

Côté vestimentaire, on va dire que je me fond dans la masse. Chemise, chemisiers, vestons, vêtements tantôt raffinés, tantôt pouilleux... Toujours dans les mêmes teintes; noir, pourpre, or...
Je suis très commun, au final, si ce n'est ma peau mate et la petite barbichette que la plupart des gens semblent avoir perdu, ici... Après, je ne suis pas très poilu non, disons que le côté écossais ressort peut-être plus de ce point de vue. Un peu sur le ventre, le torse... Beaucoup les jambes, oui, ahah.

Facts: Il a un fort accent écossais ; de nombreuses cicatrices sur le corps ; sa voix est grave ; il danse très bien mais ne le sait pas vraiment... ?


Caractère ;


Je pense que l'être-humain élevé en société n'est pas capable d'émettre un avis objectif sur sa propre-personne. Et jusqu'à maintenant, ça n'a pas raté, pour ma part. Le problème est tel que, au niveau du physique, personne ne peut me décrire objectivement, donc j'ai du assumer le rôle de la personne "extérieure", au final. Cependant, pour la personnalité, je vous laisserai probablement entendre d'autres avis, ou découvrir la vérité par vous-même. Ce que je vais dire sera totalement subjectif, et il s'agira de ma propre perception, et l'être-humain a tendance à se dénigrer, de quelque manière que ce soit. Vous aurez, et je l'espère, l'occasion de vous faire votre propre avis sur la chose.

Par où commencer... Les qualités ?

On me dit souvent que je suis un très bon ami. Le genre de personne que l'on peut déranger à toute heure du jour et de la nuit pour à peu près n'importe quoi et qui ne dira jamais non. Bon camarade de beuverie, commère adéquate, épaule sur laquelle pleurer, je suis multi-tâches. Et... Quand je dis que je ne refuse rien, c'est vrai. Dans la limite du raisonnable, cela dit: j'ai mes limites. Mais, honnêtement, je suis d'accord avec tout. Au point parfois de mettre de côté mon propre avis; ne me demandez cependant pas de tuer quelqu'un. Je tiens à ma tête, et le raisonnable s'arrête quand il s'agit de porter atteinte à une personne.
Un grand amoureux, aussi. De tout, de rien. Je n'ai pas eu la chance d'apprendre à lire étant plus petit, ou si j'ai lu, ça n'était que très peu, mais mes fréquentations m'ont permis de développer un peu cette capacité, et j'ai découvert de fabuleuses philosophies dans de merveilleux ouvrages; depuis je suis amoureux de la lecture, et dés que je peux, j'essaie de lire et de me cultiver un maximum.
Amoureux des gens, aussi. Ca, c'est ce qui intéresse la plupart des personnes que je côtoyais, en Écosse. Vous savez, histoire de selkie, tout ça... Enfin, bref. Quand j'étais plus jeune, je me méfiais énormément des gens à cause de ça. Mais quand je me suis ouvert à eux... J'ai, disons, brûlé des étapes. Je recevais des compliments à tout va, et ça m'a fait gonflé l'ego au point où j'étais persuadé que rien ne pouvait me résister, jusqu'à ce que les choses se tassent... Ou que je me prenne des claques. Je ne suis pas amoureux des gens comme on peut le comprendre dans un premier temps; ils me fascinent. J'aime énormément parler, converser, découvrir de nouvelles choses chez de nouvelles personnes. C'est aussi enrichissant qu'un livre. Après, je dois admettre que, oui, je ne suis jamais contre l'idée de partager mon lit mais... J'ai vécu de belles expériences comme de très mauvaises en fonctionnant de la sorte, et tout me faisait grandir. Aujourd'hui encore, si je ne refuse rien, c'est parce que tout est enrichissant.
Amoureux de la nourriture. Oui, je sais, ça c'est pas une qualité- hm, bref.

Quand je dis "amoureux", je fais plus référence à ma curiosité et au fait que je sois absolument fasciné par tout qu'à un véritable amour.
Parlant de véritable amour... Je ne sais pas ? M'attacher à quelqu'un, oui, mais en tomber amoureux au point de ne me consacrer plus qu'à cette personne ?... Sans doutes pas. Je suis ouvert d'esprit -en mon sens- et toujours à l'écoute des autres. Sauf que ne plus avoir d'yeux que pour une seule personne, ça efface toute ma perception de la vie, en fait. Je ne suis pas suffisamment cultivé pour me permettre d'être limité, de toute façon.

Hm... J'ai tendance à être rude. Très souvent. Même si je prend énormément sur moi dans de nombreuses situations, parfois je réagis de manière très brutale et peu respectueuse pour quelqu'un. Parfois même violente... ? J'ai été élevé par un maçon, je vais difficilement pouvoir me comporter comme une douce et délicate fleur. J'essaie déjà de travailler un maximum mon langage à cause du travail, mais chasse le naturel, il revient au galop. J'ai du mal avec le tact, et l'hypocrisie ne m'est d'aucune aide, de même que le mensonge. Piètre menteur que je suis, je n'ai jamais réussi à inventer de bons bobeaux et... Je n'y arriverais sans doutes jamais.

Le défaut que l'on me reproche le plus souvent, c'est le manque de considération pour les autres. J'ai beau toujours dire oui, quand je risque ma peau -la vraie, pas celle de phoque- j'ai tendance à être trèèèès égoïste. Mais, et je peux vous l'assurer, c'est le propre des créatures comme moi. On aura beau aimer notre famille, quand il est question de survie, j'aide dans la mesure du possible, mais pas au delà.
Je n'assume pas mes sottises, aussi petites soient-elles, même si je n'accuse pas les autres non plus. Je me cherche des excuses, trop souvent, alors que je sais que c'est puéril au possible.
On m'a déjà dit que j'étais un très bon publique, mais je ne vois pas en quoi: plutôt peu penché vers le rire. J'ai une cargaison de sourires qui veulent tous dire quelque chose -visage expressif oblige, mais le rire... Assez rarement, je trouve ? Enfin...

Et, pour finir... Ma susceptibilité. Je ne suis pas nécessairement rancunier, mais Seigneur, que je suis susceptible. Il s'agit des vestiges de mon ancien ego gonflé au mots doux. A chaque fois que l'on me blessait, j'en faisait des caisses. Aujourd'hui, cette partie-là de moi s'est vraiment calmée mais... Parfois, je me vexe pour rien. Sans tirer la tronche très longtemps, cela dit. Enfin, ça dépend de la faute... Ou de la remarque.

En résumé, je suis plutôt amical et ouvert aux conversations en tout genre. J'aime la compagnie humaine et je fais d'énormes efforts pour m'intégrer le mieux possible. D'un autre côté, j'ai tendance à être parfois très rude et ma susceptibilité n'a d'égale que ma passion pour l'océan ? Sans doutes.


Histoire ;


Ma mère était une esclave turque, ou plutôt prisonnière de guerre. Elle a été violée, d'abord, puis récupérée par- la personne qui est aujourd'hui mon père, en fait. Un homme très charmant qui l'a achetée avant qu'elle ne soit plus malmenée. Quelques mois plus tard... Et me voilà. On ne sait pas exactement si ce gros barbu roux est mon père ou pas, mais une chose est sûre, c'est qu'au décès de ma mère, ça a été la seule personne à s'inquiéter de moi. Il m'a élevé, comme il a pu. À l'époque, un homme élevant seul un enfant, c'était très mal vu. Et, en l'occurrence, nous étions fichtrement mal vus.
Une fois, quand j'étais enfant, j'ai découvert une peau de phoque sur la plage, assez tard le soir; ayant un peu froid, et sot que j'étais, je l'ai enfilée... Puis, quand j'ai rouvert les yeux, d'autres phoques nageaient à mes côtés. Les ennuis ont commencé à partir d'ici. Je suis revenu sur la terre ferme quelques jours après. Nous avions une maison près de la plage, mon père n'ayant pas les moyens d'habiter en ville. Il m'a découvert près de notre humble bâtisse et a tout de suite pris ma peau, comprenant bien évidemment ce qu'il venait de se produire. Il m'a fait promettre de ne jamais la retoucher, sinon je n'allais plus pouvoir le revoir.
La vérité n'a pas pu m'être cachée longtemps. Il avait de la peine pour moi, ce pauvre homme. Un groupe de phoque gravitait toujours autour du même coin, jour, nuit, soir, matin. Et je restais de longues heures assit sur la plage, à attendre paisiblement que le temps passe. J'avais l'impression que quelque chose manquait à ma vie. Un sentiment de tristesse intense, comme un déluge qui s'abattait subitement sur moi. Une tristesse infinie. J'ai essayé plusieurs fois de retourner dans l'eau: la mer m'a rejeté. Elle ne voulait plus de moi sous cette forme.
De l'autre côté, les rares fois où j'allais en ville, les gens avaient les yeux rivés sur moi. Tout le monde ne cessait de me complimenter, de féliciter mon père pour ''avoir un nègre d'une rare beauté''. Mais moi, j'en voulais pas, de cette beauté. Je voulais juste la mer.

Alors mon père m'a parlé, un soir. Il est venu me voir sur la plage et m'a expliqué la légende. Je suis un Selkie, on pourra rien faire pour moi. Il m'a prit ma peau, donc je ne peux plus le quitter. L'océan me rejette. Même en barque, je fini par couler. Les gens, au contraire, deviennent fascinés. Ils me trouvent tous très beau, et je plais aux petites filles. Les dames s'imaginent ce que je vais devenir, le beau jeune homme que je serais, et jamais je ne pourrai empêcher ça.

J'ai grandi, j'ai appris. J'ai fait une croix sur la mer et j'ai suivi mon père dans le bâtiment. Je l'aide à travailler, disons. Il faut aussi que je gagne mon pain, après tout, et incapable de survivre sans mon père, j'ai préféré le suivre. Le truc, c'est que, tout autour de moi... Bah, les gens aiment mon corps encore plus. Leur désir a grandi avec moi, hélas. Et, forcément, faible créature que je suis, en mal d'amour et avec cette sensation de vide dans ma poitrine, j'ai succombé à tout. Hommes, femmes, plus âgés, plus jeunes, peu m'importe. Mes sauteries ne comblent rien en moi, mais en donnaient l'illusion. Le contact humain me plaît, j'ai l'impression que pour une fois je n'ai plus à me méfier d'eux, de leur regard.

Mais il m'a fallu fuir. J'ai dépassé les bornes, un jour, et l'on m'a surpris dans les bras d'un jeune duc. Ahah... Ce jeune duc. Son regard brillait d'une toute autre lueur, à mon égard. Il ne me côtoyait pas parce que j'étais beau, mais parce qu'il m'aimait. Il me l'a dit, mille fois peut-être; jamais je ne l'ai cru. Même si, au fond de moi, je savais qu'il était sincère, une partie refusait de l'entendre. Il se contentait de me faire rentrer par la fenêtre de sa chambre, puis dans son corps et son cœur, avant de me laisser m'enfuir comme un voleur, sa chaleur entre les mains. Et, un jour, l'on nous a vus. J'allais juste déposer mes lèvres sur les siennes quand quelqu'un est entré dans la grande chambre et m'a menacé avec une épée. Je n'ai eu d'autre choix que de l'abandonner à son sort, ignorant ce qu'il allait advenir de mon jeune duc. Le lendemain, des gardes sont venus frapper à la porte, mon père leur a ouvert, mais j'étais déjà loin.

L'hôtel avait une dizaine d'années. Ni plus, ni moins. Je l'ai croisé sur ma route ; mon gros sac pesait dans mon dos, j'ai donc dû y faire une halte. Je songeais passer la nuit, et partir tôt le matin sans payer.
Sauf que, forcément, partout où je vais, les gens sont naturellement attirés par mon physique. Le principe du Selkie, quoi. La belle créature qui attire tout le monde malgré elle. Bah, pour le coup, ça n'a pas loupé ; cette fois, c'était un charmant jeune-homme avec une chevelure qui ne m'a, au premier coup d’œil, pas paru naturelle du tout. Mais, 'fin, honnêtement, je suis un homme qui se change en phoque, je n'avais pas le droit de dire quoi que ce soit à ce sujet... Bref. L'insolence de son corps m'a tout de suite plu, son air charmant aussi. La chaleur humaine me manquait, alors je n'ai pas résisté bien longtemps à me laisser enivrer par cette somptueuse créature...
Jusqu'à ce que des cornes apparaissent sur son crâne et qu'une queue de diable lui pousse dans le dos ?
De surprise, je l'ai, disons, envoyé valsé. Une partie de moi était tout bonnement horrifiée et l'autre... Rassurée ? J'étais moi-même un homme capable de se changer en phoque rien qu'en enfilant une peau. Savoir que d'autres... Créatures ? Existent également m'a probablement enlevé une lourde enclume dans ma poitrine. Une fois la surprise passée, j'ai pu discuter posément avec... Isaac ? Oui, il me semble. On a parlé, pendant de longues minutes qui m'ont paru des heures. Il m'a expliqué, entre autres, le pourquoi du comment de cet hôtel. Les ''monstres'' qui y travaillent, et leurs études menées sur des humains. Les règles étaient simples... Et ils cherchaient du personnel. Et comme, apparemment, c'est de ma faute si je sais à présent qu'Isaac est un incube, j'ai dû travailler avec lui, au bar. Ça ne me dérange pas, à vrai dire. Dans cet hôtel, je me sens... Plus en sécurité, disons. Je sais qu'on ne me frappera pas à mort parce que je suis ''nègre'' ou que je ne finirai pas avec une corde autour du cou parce que je suis un monstre. Ça permet de respirer, ce genre de chose. Et c'est tellement bien...

La mer me manque. Dans mon sac, j'ai trouvé la peau de phoque que mon père m'a enlevé. Le problème, c'est que je n'ai plus la mer pour m'accueillir, et dans le lac, il n'y a pas mes congénères. Puis, un lac a des limites, contrairement à l'océan. C'est tout ce qui empêche cette énorme brèche en moi de se refermer. La mer me manque, et même si le lac me sert aujourd'hui de ''palliatif'', ça ne remplacera jamais cette grande étendue d'eau.





Darkeh ;


• Comment es-tu là ; Par Dia c: ♥
• Code ;
• Pays ; France.
• Âge ; DISSOUITE ANG.
• Sexe ; On va plutôt parler de genre, et pour le coup, genderfluid. Mais s'il vous plaît, utilisez les pronoms masculins, merci c:
• Cookies ou brownies ; J'aime pas le cocholat :c
• Chien ou chat ; CHAT. Forcément.

© Flyremoon.



Dernière édition par Kahveci Ceyhan le Sam 25 Juil - 7:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.corsikat.deviantART.com
Satibelim Asher

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : inconnu

• Messages : 26
• Date d'inscription : 16/06/2015
• Âge : 25



MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Ven 24 Juil - 10:31

ton perso est cool et original. bienvenu (heureusement que tu n'es pas un morse, car j'ai une légère phobie des selkies a cause d'un film)

_________________

Each time you eat my wings, I come closer drinking your sanity.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahveci Ceyhan

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Turkey ▬ Hetalia: Axis Power

• Messages : 12
• Date d'inscription : 23/07/2015
• Âge : 32



MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Ven 24 Juil - 10:40

    Faaaanks ! owo
    Les morses sont marrants dans Skyrim :v

_________________



Their gnashing teeth and criminal tongues conspire against the odds but they haven’t seen the best of us yet ; Don’t try to sleep through the end of the world and bury me alive 'cause I won’t give up without a fight...
If you love me let me go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.corsikat.deviantART.com
Rainsworth Lukas

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Shinsuke - Gin Tama

• Messages : 14
• Date d'inscription : 24/05/2015



MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Ven 24 Juil - 20:04

Bienvenue, bienvenue ♥

C'est vrai qu'il ne manque pas d'originalité ton perso (en plus, je nem ton vava ♥). Au plaisir de te revoir dans un rp, à l'avenir c;

♥ Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahveci Ceyhan

Personnel du Red Castle

Personnel du Red Castle
avatar
• Avatar : Turkey ▬ Hetalia: Axis Power

• Messages : 12
• Date d'inscription : 23/07/2015
• Âge : 32



MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Sam 25 Juil - 7:12

    Merci Merciiii owo

    ALSO, je peux officiellement enlever le [U.C.] dans le titre, étant donné que j'ai fini ma fiche ! ♥

_________________



Their gnashing teeth and criminal tongues conspire against the odds but they haven’t seen the best of us yet ; Don’t try to sleep through the end of the world and bury me alive 'cause I won’t give up without a fight...
If you love me let me go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.corsikat.deviantART.com
Harper Elizabeth


avatar
• Avatar : Gatchaman Crowds ; Ichinose Hajime

• Messages : 19
• Date d'inscription : 21/05/2015
• Âge : 21



MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    Dim 26 Juil - 3:46

Eh bien eh bien, jolie fiche ma foi ♥

La lecture est très agréable, et ton personnage très intéressant. C'est avec joie que je te valide ! ☺
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚    

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ We Could Be Immortals ❞ - Ceyhan Kahveci ♚

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pierce Tamora - Wild magic - The immortals series T1
» Immortals - Tarsem Singh
» The Immortals (1995)
» Les Immortels:
» IMMORTALS:le nouveau titre de War of the gods de Tarsem Singh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Castle :: Présentoir :: Nos dossiers :: Registre-